1.25.21 Un Parcours de la collection:

Un Parcours de la collection:

  Comme vous avez lu dans un des chapitres précédents, les éléments de dessin sont rangé dans une collection, qui demande son parcours pour se dessiner au fûr et à mesure même si celà va très vite pour ne pas s’en rendre compte. (selon le cas le dessin peut-être plus ou moins lent).

  En actualisant l’export DXF, pour la version future de mon logiciel, je me suis permis d’imaginer comment AutoCAD, mémorise le contenu de son format de fichier; il n’est certainement pas différent de celui lu par un editeur ASCII.

  Comme Denis-Draw est écrit dans un langage orienté object, Turbo-Delphi, le parcours des éléments de dessin appelle des méthodes virtuelle pour que chaque, dessin appelle, ses propres fonctions de tracé, mais comme celle-ci sont génériques, alors deux grandes méthodes sont utilisée principalement, celle des textes, celle des dessins.

  Cette collection d’éléments de dessin, est elle aussi créé avec un prototypage orienté objet. Quand vous parcourez sa collection, une méthode spécifique est ajouté à chacun des types différencié par leurs affichages, néanmoins, ces méthodes sont masquées par le compilateur, mais elle demande à être appelées indépendamment aussi, et je me suis dit Qu’Autocad, devait lui aussi, quand il affiche son dessin, différencier chaque entities dans son vocabulaire avant de le dessiner.

  Ceci peut vous sembler abstrait ou au contraire très précis, le rôle d’un informaticien consiste à décrire dans une «Formulation» comment faire ceci.

  Ces listes de données ont des noms particuliers, (des extensions qui caractèrise le fichier) que vous ne connnaissez peut-être pas : DXF,VML,SVG,EPS,TEO.

  • DXF : Data Exchange format, La description du logiciel AutoCAD.
  • VML : Vector Meta Langage, Lisible par Internet-Explorer.
  • SVG : Scalable Vector Graphics Une exception car celui-ci à été décrit avant d’être associé à Inkscape..
  • EPS : Encapsulated PostScript, Le format natif d’Illustrator.
  • TEO : Le format de Vincent-draw, son nom initial, et les prénoms des frères de Van-Gogh.

  Ces fichiers sont lisibles par un éditeur Ascii, qui lit des caractères, pour les afficher. Ce sont des formats lisible sauf le TEO qui est un format binaire; pour le lire, une transcription en Ascii utilisé par la prévisualisation se détermine par l’extension ATO :  Pour Ascii-Teo-File : lire sa description. Et chacun d’eux est associé au logiciel qui le créé. Remarquer que le logiciel Denis-Draw offre une passerelle de conversion vers tous ces formats.

zoom.gif DenisDraw, Logiciel de Dessin Vectoriel sur Windows Un Parcours de la collection:

  Comme vous avez lu dans un des chapitres précédents, les éléments de dessin sont
rangé dans une collection, qui demande son parcours pour se dessiner
au fûr et à mesure même si celà va très vite pour ne pas s'en rendre compte.
(selon le cas le dessin peut-être plus ou moins lent).

  En actualisant l'export DXF, pour la version future de mon logiciel,
je me suis permis d'imaginer comment AutoCAD, mémorise le contenu
de son format de fichier; il n'est certainement pas différent de celui lu par un editeur ASCII.

  Comme Denis-Draw est écrit dans un langage orienté object, Turbo-Delphi,
le parcours des éléments de dessin appelle des méthodes virtuelle pour que chaque,
dessin appelle, ses propres fonctions de tracé, mais comme celle-ci sont génériques,
alors deux grandes méthodes sont utilisée principalement, celle des textes, celle des dessins.

  Cette collection d'éléments de dessin, est elle aussi créé avec un prototypage orienté objet.
Quand vous parcourez sa collection, une méthode spécifique est ajouté à chacun des types
différencié par leurs affichages, néanmoins, ces méthodes sont masquées par le compilateur,
mais elle demande à être appelées indépendamment aussi, et je me suis dit Qu'Autocad, devait
lui aussi, quand il affiche son dessin, différencier chaque entities dans son vocabulaire
avant de le dessiner.

  Ceci peut vous sembler abstrait ou au contraire très précis,
le rôle d'un informaticien consiste à décrire dans une «Formulation» comment faire ceci.

  Ces listes de données ont des noms particuliers, (des extensions qui caractèrise le fichier) que vous ne connnaissez peut-être pas : DXF,VML,SVG,EPS,TEO.
DXF : Data Exchange format, La description du logiciel AutoCAD.
	VML : Vector Meta Langage, Lisible par Internet-Explorer.
	SVG : Scalable Vector Graphics Une exception car celui-ci à été décrit avant d'être associé à Inkscape..
	EPS : Encapsulated PostScript, Le format natif d'Illustrator.
	TEO : Le format de Vincent-draw, son nom initial, et les prénoms des frères de Van-Gogh.

  Ces fichiers sont lisibles par un éditeur Ascii, qui lit des caractères, pour les afficher.
Ce sont des formats lisible sauf le TEO qui est un format binaire; pour le lire, une transcription
en Ascii utilisé par la prévisualisation se détermine par l'extension ATO : 
Pour Ascii-Teo-File : lire sa description. Et chacun d'eux est associé au logiciel qui le créé.
Remarquer que le logiciel Denis-Draw offre une passerelle de conversion vers tous ces formats.
Notes:
Une méthode est dite virtuelle, quand elle est appelée à travers une (VMT) table des méthodes virtuelles, pour que chaque élément d'une liste polymorphe re-définisse ses propres fonctions.
	Une collection est dite polymorphe, quand les éléments contenues par celle-ci sont différents.
	Polymorphe : qui se présente sous plusieurs formes.
	Imaginer un panier avec des choux ou des poireaux, quand vous regarder ce panier, celui-ci sait comment se peindre avec la méthode appropriée de peinture pour chacun d'eux. En fait une méthode de peinture abstraite est définie pour chaque objet et le panier appelle cette méthode selon le cas.
Une fois ceci déterminé...Notes:

  • Une méthode est dite virtuelle, quand elle est appelée à travers une (VMT) table des méthodes virtuelles, pour que chaque élément d’une liste polymorphe re-définisse ses propres fonctions.
  • Une collection est dite polymorphe, quand les éléments contenues par celle-ci sont différents.
  • Polymorphe : qui se présente sous plusieurs formes.
  • Imaginer un panier avec des choux ou des poireaux, quand vous regarder ce panier, celui-ci sait comment se peindre avec la méthode appropriée de peinture pour chacun d’eux. En fait une méthode de peinture abstraite est définie pour chaque objet et le panier appelle cette méthode selon le cas.

Une fois ceci déterminé…

© copyright BeeLog 2009

Denis Bertin le 19-10-2009

Posted in .