7.125 fonctions du menu image

Ces fonctions sont appliquées à une image sélectionnée au préalable.

Utilisation des fonctions du menu images pixelisées :

  • Des fonctions qui sont interfacée avec le menu Images pixelisées

    .

  • Modifier l’image pixelisée est une fonction qui ouvre la palette de dessin bitmap, dont les fonctions vont s’appliquer à cette image ainsi sélectionnée.
  • Chrominance, permet d’ajuster la teinte la lumière et la saturation d’une image pixelisée selon trois potentiomètres de réglage.
  • Champs de bits, quand à cette fonction elle permet d’attribuer à une image pixelisée des bits de façon à les positionner de façon binaire sous la forme de trois champ de 8 bits un par canal vidéo (rouge, vert ou bleu).
  • Transformation : permet d’appliquer 8 transformations différentes : nuage, anamorphose, sinusoïdes, sphère, bulle ou bien circulaire qui s’applique à la sélection active.
  • Ajouter un rectangle : permet d’ajouter un rectangle autour de l’image sélectionnée. Ce cadre est indépendant de l’image et peut être lui aussi sélectionné comme un «chemin» de dessin.
  • Ajuster avec un seuil : cette fonction permet d’ajuster selon différents paramètres les couleurs de votre image.
  • Obtenir un négatif : permet d’inverser chaque canal vidéo rouge vert bleu en effectuant le complément de chacun d’eux.
  • En noir et blanc : calcul la luminosité de chaque pixel puis attribue celui-ci en noir ou en blanc. si la somme de 2 fois le rouge, 5 fois le vert et 1 fois le bleu donne un total inférieur à 1920 vous obtiendrez du noir sinon du blanc. Charles Petzold.
  • En niveau de gris : remplace chaque couleur en appliquant la même intensité de lumière sur chaque canal ce qui permet d’obtenir du gris.
  • Monochrome : sélectionner une couleur dans la palette puis avec cette fonction l’image se teinte de cette couleur monochromatique.
  • Obtenir une roue chromatique : permet de créer un spectre de lumière selon trois possibilités en fonction des touches Ctrl ou Majuscule
  • Obtenir un reflet : simule le comportement d’une image se réflétant sur de l’eau. Origine de l’algorithme Jean Yves Quéinec.
  • Adoucir les bord, permet d’obtenir un effet surprenant sur les bord d’une image.
  • Transition horizontale ou verticale, permet de faire varier dans l’espace de l’image deux couleurs déterminées par le choix dans la palette des couleurs avec soit le bouton gauche soit le bouton droit.
  • Changer la luminosité par une couleur : permet d’indexer une autre couleur dans un dialogue qui offre un choix parmis d’autre couleurs dont l’intensité est une fonction de la luminosité du pixel d’origine.
  • En niveaux de saturation : permet de remplacer les couleurs de chaque pixel par leurs correspondance en saturation.
  • Remplacer la lumière par une teinte : en effet la teinte d’une couleur peut s’exprimer entre 0° et 360°, une simple règle de trois permet d’obtenir une teinte en fonction de la luminosité du pixel d’origine.
  • Séparer les canaux Cyan Magenta Jaune, ce sont les composants des couleurs primaires des imprimeurs, ceci s’appelle la synthèse soustractive la décomposition de ces couleurs permet d’obtenir trois images selon le fait que ces couleurs sont obtenu en effectuant une opération inverse du rouge du vert et du bleu.
  • Négatifs des canaux cyan magenta jaune noir : permet obtenir le négatif des «films» Cyan Magenta et Jaune, ce référer à l’explication précédente.
  • Inverser les pixels noirs et blancs : alors les pixels de couleur noir deviennent blanc et inversement pour les pixels blanc qui deviennent noirs.
  • Attribuer la palette : affiche une palette composée des couleurs de l’image d’origine. Une idée original de Guillaume Romain.
  • Compter les couleurs : permet de connaître combien de couleurs différentes sont affichées dans cette image.
  • Réduire à 8, 64, 256, le nombre de couleurs, cette algorithme applique un masque sur les bits significatifs sur chacun des canaux de la vidéo pour obtenir une plage plus ou moins restreinte de visualisation.
  • Appliquer un filtre de couleur : permet d’extraire la couleur choisie et d’omettre les autres. Ce filtre conserve la composante de lumière sélectionnée et annule les autres en passant leurs valeurs à zéro.
    La palette chrominance du menu panneau permet aussi d’appliquer un filtre sur une des 16 millions de couleurs (approximation) avec la touche Ctrl mais si la fonction temps réel du menu filtre est sélectionnée avec sa case à cocher, alors le panneau chrominance effectue un appel en temps-réel à la fonction d’application de ce filtre selon la couleur survolée.
    exemple du code applicatif :
    
    			var j,k:integer;
    				une_couleur,couleur_parametre:tcolorref;
    			begin
    			wformebm.une_image_a_obtenir.Copy(last_selection.BitMap);
    			for j:=0 to pred(wformebm.une_image_a_obtenir.w) do
    			    for k:=0 to pred(wformebm.une_image_a_obtenir.h) do
    			    	begin
    			        une_couleur:=wformebm.une_image_a_obtenir.GetPixel_in_limite(j,k);
    			        wformebm.une_image_a_obtenir.SetPixel_in_limite(j,k,
    			                    rgb(
    			                      math.min(getrvalue(couleur_parametre),getrvalue(une_couleur)),
    			                      math.min(getgvalue(couleur_parametre),getgvalue(une_couleur)),
    			                      math.min(getbvalue(couleur_parametre),getbvalue(une_couleur))));
                  	                end;
    			end;
    			

    pour cela cliquer sur la palettre chrominance pour sélectionner la couleur à filter.

  • Détecter les bords de l’image : permet d’isoler les couleurs pour déterminer des bords,
  • Application des dégradés, trois dessins différents de dégradé peuvent s’appliquer à l’image sélectionnées selon deux couleurs déterminées par la palette soit avec le bouton droit, soit avec le bouton gauche. selon cette manière : si un pixel est entouré de huit couleurs similaires il disparaît, pour faire alors apparaître les bords délimitant des plages de couleur identique. Conseil utiliser alors les fonctions Réduire à 8, 64, 256 le nombre de couleurs au préalable.
  • Encapsuler les images pour les envoyer en pièces jointes : si vous ouvrez une image avec la fonction voir ou ouvrir une image pixelisée, alors le nom de l’image sur votre disque dur et mémorisé et lors de l’enregistrement de votre fichier Ato, seul le nom localisant cette image est mémorisé, ceci permet d’économiser beaucoup de mémoire dans ce fichier, mais si vous voulez envoyer votre fichier en pièce jointe, cette fonction permet d’incorporer les données binaires de votre image dans le flux du fichier Ato. La base de registre mémorise l’association des fichiers Ato avec le logiciel Denis-draw ce qui permet d’ouvrir votre pièce jointe si le poste qui le reçoit en est équipé.
  • Incorporer les images sur le disque local : si la fonction précédante a été utilisée, la relation entre les fichiers images pixelisées, et leurs emplacement sur le disque n’existe plus cette fonction permet de les réintroduire et recréer les répertoires ou ces images été enregistrées.
  • Localiser ces images : affiche et positionne l’explorateur de fichier sur cette image d’après son nom de fichier.

ico_chrominance.gif DenisDraw, Logiciel de Dessin Vectoriel sur Windows 7.125 Les fonctions du menu image

yeux_eliot.jpg DenisDraw, Logiciel de Dessin Vectoriel sur Windows 7.125 Les fonctions du menu image

© Beelog
Posted in .